04/12/2022

Camernews

Actualités du jour en direct et infos en continu

Cameroun : Ce que va apporter l’accord-cadre de partenariat entre le Port autonome de Kribi (SUD) et l’université de Yaoundé I

2 min read

Port Autonome de Kribi

Le Port autonome de Kribi situé dans la région du Sud Cameroun et l’Université de Yaoundé I, ont récemment signé un accord-cadre de partenariat. Cet accord, ouvre la voie à la signature prochaine d’autres accords «spécifiques », avec des écoles et établissements sous tutelle de l’Université de Yaoundé I.

Le journal l’Economie, de ce lundi 07 novembre 2022 informe que cela naît de la volonté du Port autonome de Kribi (PAK) d’impliquer les universités et grandes écoles du Cameroun dans son processus de développement, à travers la recherche et les contributions scientifiques.

Lors de la signature dudit partenariat, Patrice Melom, directeur général du Port autonome de Kribi a expliqué que les formations modernes, attractives et complétives offertes par l’Université de Yaoundé I valorisant la recherche, deviennent le point d’appui de l’excellence et un socle efficace pour le développement de notre cher pays le Cameroun. Un statut qui a inéluctablement  conduit à la signature de l’Accord-cadre de partenariat entre les deux institutions, le 1er novembre 2022 à Yaoundé.

Spécifiquement, informe le journal l’Economie, l’accord-cadre de partenariat propose un large champ d’action. Il sera orienté d’abord, vers la formation continue. Il sera question par la suite du renforcement des compétences et le recyclage des personnels du PAK ; l’accueil et l’encadrement des stagiaires provenant des établissements sous tutelle au sein du PAK ; les échanges d’expertise, les études, la maturation et le développement des projets et programmes. Par ailleurs, l’organisation des évènements à caractère scientifique (séminaires, conférences, journées…) ; la promotion de la mise sur pied d’une plateforme d’évaluation du développement local ; la réalisation des expertises scientifiques et technologiques sur des sujets ou problématiques mis en exergue par le PAK, interviendront également dans le cadre de ce partenariat.

« Mes collaborateurs dont la moyenne d’âge oscille autour de 35 ans ont besoin de se former en permanence afin de soutenir la montée en puissance que le port en eau profonde de Kribi ambitionne d’amorcer…Nous voulons par ailleurs compter sur la science des jeunes étudiants stagiaires au PAK, qui pourraient pousser la recherche ou proposer des sujets innovants visant justement le développement judicieux et structuré du port de Kribi », a indiqué le DG PAK.

About Post Author